Lorsque la marmite bout l'amitié fleurit

Le pêcheur gourmand

Logo: Le pêcheur gourmand

Les différents cépages

Les différents plants de vignes sont répertoriés et classés sous l’appellation de cépages, qui se distinguent par la couleur de la peau des raisins : rouges, gris et blancs. Leur nombre dépasse les cinq mille et leur étude a donné naissance à une science : l’ampélographie. Cependant, les grandes appellations sont en nombre limité (une cinquantaine environ) .

LES ROUGES

Aramon

Ce très gros producteur de la région du Languedoc, robuste et résistant bien aux maladies (oïdium), est originaire du Midi. Toutefois, il ne donne qu’un vin ordinaire. Extention limitée.

Aubin (ou counoise)

Assez productif, il donne un vin peu coloré, corsé, médiocre. Le Vaucluse, l’est du Gard, le Languedoc et les Bouches-du-Rhône sont des régions utilisatrice.

Cabernet franc ou breton

Peu productif et tardif, mais vigoureux. Il fournit un vin de garde assez fin et bouqueté. Il est utilisé en cépage unique pour le Chinon, le Bourgueil et le Champigny. Il participe à la composition du Saumur mousseux. Vinifié en rosé en Anjou, c’est un vin semi-doux. Associé au merlot : Saint-Emilion, Pomerol, Graves.

Cabernet sauvignon

Ce très grand cépage est présent partout dans le monde. Moyennement productif, sensible à l’oïdium, il donne des vins colorés, très solides, et de grande finesse en vieillissant. Associé au petit merlot, il produit un vin fin mais plus souple dans le Médoc.

Carignan

Productif, mais sensible à l’oïdium, son vin peut être bon à condition de limiter son rendement. Dans ce cas il a du corps, de la couleur et de la finesse. Principal cépage des rouges du Languedoc, il est associé au grenache dans le Roussillon et les Côtes du Rhones.

César (ou romain)

Rustique, très vigoureux, il donne des vins tanniques, acides et long à se dépouiller. On le trouve dans l’Yonne.

Cinsault

Cépage du midi, de vigueur moyenne, il produit à la fois du raisin de table et un vin fin moyennement alcoolique. Il adoucit les vins de grandes appellations. On le trouve associé au grenache auquel il donne du corps et une certaine chaleur.

Cot,Malbec (Bordelais) ou Auxerrois (Cahors)

Le vin qui est issu de cépage moyennement productif est coloré, astringent, mais fin. On le trouve en appoint dans le Bordelais et la Loire, mais comme cépage principal pour le Cahors.

Gamay

Tardif et productif, il est sensible aux sous-sols, donnant plus de subtilité sur les granites et les schistes. Dans l’ensemble, ses vins sont relativement fins, et faits pour être bus rapidement. Malgré sa sensibilité à la pourriture grise, au mildiou, à l’oïdium, il est largement planté en raison de ses qualités. Cépage unique en Beaujolais, présent en Mâconnais (associé avec le pinot noir) ; Cépage principal en auvergne, Roannais, Lyonnais ; en recul dans l’Aude et en Lorraine ; Enfin, en appoint dans la vallée de la Loire, le sud-Ouest, le Jura, le Rhône, la Savoie, le Dauphiné.

Gouget

Produit un vin rouge de l’Allier

Grand noir de la calmette

Ce cépage teinturier du Midi offre un vin coloré et médiocre. Il est présent en Haut-Languedoc.

Grenache ou alicante

Vigoureux et productif, son vin est alcoolique et peu acide. On le connaît pour les vins de liqueur (Banyuls). Planté à Château-neuf-du-Pape, il réalise un rouge très corsé, d’assez bonne garde.

Grolleau

Qualité moyenne, assez productif et toujours associé.

Jurançon rouge

Utilisé dans la région toulousaine, le Tarn-et-Garonne et le Tarn, c’est un cépage peu vigoureux, mais productif.

Merlot noir

Bien que sensible au mildiou, le merlot possède bien des qualités, comme sa fertilité et le fait qu’il produise un vin fin et de garde. C’est pourquoi on le trouve dans le vignoble du Bordelais, associé au cabernet franc ( Saint-émilion, Pomerol).

Meunier

Cultivé en Champagne, Marne, Aube et Loiret, c’est un assez bon producteur d’un vin fin, sans garde. Toutefois il reste sensible à la pourriture. On l’utilise beaucoup dans les assemblages.

Mourvèdre

Cultivé dans le Languedoc, la Provence, la vallée du Rhône et du Sud-Ouest. Il a besoin de beaucoup de chaleur. Il est associé pour le vin de Cassis et les Côtes de Provence.

Négrette

Assez productif, sensible à la pourriture, son vin est assez coloré, fin, mais ne se garde pas. On le trouve dans le vignoble de Frenton (Sud-Ouest), dans le Poitou.

Pinot noir

Son raisin rouge à jus blanc, peu productif, donne un vin de garde très délicat mais de caractère. Remarquable en vieillissant, il s’épanouit avec un bon climat et un sol calcaire. Cépage des grands vins de Bourgogne, il leur offre richesse, bouquet et ampleur. Vinifié en blanc en Champagne.

Poulsard

Cultivé dans le Jura sur les schiste argileux et les marnes bleues. Il donne un vin peu coloré, prenant une teinte pelure d’oignon en vieillissant.

Tannat

Cultivé dans le Béarn, associé dans le Madiran et l’Irouléguy (Pays Basque), il donne un vin coloré, astringent, fin, très tannique et de bonne garde. Autrefois, il était associé aux Bordeaux pour leur donner couleur et charpente. Cépage résistant à la pourriture.

Teinturier

Ce cépage produit modestement des raisins à jus rouge et fait un vin ordinaire mais qui sait vieillir. Associé dans le Mâconnais, les vallées de la Loire et de la Garonne.

Trousseau

C’est un cépage très vigoureux, principalement cultivé dans le Jura ou il gagne à être mélangé au poulsard. Il donne un vin pourpre, corsé et de bonne garde.

Verdot (petit)

Peu productif, ce vin très coloré, de peu de garde, ordinaire et astringent, entre dans la composition des grands vins du médoc et du Lauzet ( gave de pau).

Syrah

Peu fertile. On le trouve dans la vallée du Rhône, la Drôme (Tain-L’hermitage) et l’Ardèche. Associé, près de Valence, Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, il est aussi présent dans le Languedoc et en Roussillon. Vins fins et de garde.

QUELQUES CÉPAGES RÉGIONAUX

Chenin noir ou pineau d’audis, duras, fer, folle noire, grenache gris, lladoner, mérille,mondeuse, niellucio, picpoul noir, pinot gris, terret noir, tibouren, tokay ou pinot gris, tressot, valdiguier.

LES BLANCS

Aligoté

Ce cépage précoce, d’origine ancienne, est cultivé surtout en Bourgogne. Il produit un vin blanc léger assez fin, à consommer jeune, car il risque de s’oxyder.

Altesse

Peu productif, il donne un vin délicat, fin, corsé, légèrement aromatique. A consommer rapidement. On le trouve en Savoie (Bugey).

Arbois

Blanc, moyennement fertile. Très localisé dans le loir-et-Cher (Sologne).

Chardonnay

Vigoureux et assez productif, sensible au millerandage ( différence de taille entre les grains), il offre des vins blancs d’une grande finesse, transparents, légers, nerveux et qui assurent un bon vieillissement. Sur les terrains argilo-calcaires, ses résultats sont remarquables en Bourgogne (Chassagne-Montrachet, Meursault, Puligny-Montrachet, Corton-Charlemagne, Mâconnais, Chablis) et en Champagne.

Chasselas

Raisin de table avant tout, il se révèle capable d’élaborer des vins blancs délicats, légers, agréables et peu bouquetés comme le Crépy de Savoie ou le Fendant de Suisse. Utilisé en complément à Pouilly-sur-Loire, pour le Sancerre et pour le côte du Rhône (Condrieu). Ce cépage, de vigueur et de production moyennes, est résistant à la pourriture mais moins à l’oïdium.

Chemin ou pineau de loire

Vigoureux et productif, il offre des vins très solides et très fins en Anjou-Touraine. Travaillé sur de faibles rendements, il donne des vins liquoreux avec un beau bouquet ( Layon, Vouvray) ou secs en mousseux (Saumur, Vouvray).

Clairette

Planté dans le Midi, solide, ses vins sont fins, alcooliques, un peu acides, mais bouquetés. Il sert de base aux vins blancs du languedoc ( Clairette du Languedoc et de Bellegarde). On le trouve également dans les Côtes du Rhône, en Provence et dans la vallée du Var. Associé au muscat : Clairette de Die ( Drôme).

Colombard

Donne un vin de qualité moyenne. On le trouve dans le nord-est de la Gironde et en Charente.

Folle blanche (ou gros plant)

Productif, mais en recul en raison de sa sensibilité à la pourriture. Il procure un vin vif, très acide, peu alcoolique. Présent dans le Pays nantais, en Vendée et en poitou.

Gewurztraminer

Nom germanique du cépage savagnin, cultivé en Alsace. Producteur médiocre, sensible à la pourriture, il fournit un vin fin, aromatique et de garde.

Grenache blanc

Planté dans le Midi méditerranéen. Son vin est aromatisé et alcoolique.

Marsanne

Vigoureux et d’un assez bon rendement. Ses vins sont fins, secs, mais de peu de garde ( vins blancs de l’Hermitage et Côtes du Rhône).

Mauzac

Productif, sensible à la pourriture, il fait un vin fin, frais, fruité, peu acide, mais qui ne vieillit pas : vins mousseux ou blanc de Gaillac et du Tarn, Blanquette de Limoux.

Muscadelle

Assez productif, sensible à la pourriture, il donne un vin assez bon, un peu musqué, pas de garde. Avec l’appoint du sémillon, il participe au Sauternes, Monbazillac, Entre-deux-Mers.

Muscadet (ou melon)

Son raisin se transforme en un vin sec, fin, vert et sans garde. Seul, il désigne le nom du vin.

Muscat à petits grains

Précoce, son goût musqué permet l’élaboration d’un vin fin et aromatique. Les viticulteurs le plantent pour faire des vins liquoreux (Frontignan, Rivesaltes, Lunel). En Alsace, le résultat sera sec et moins aromatique. Associé pour les vins mousseux à Die.

Pinot blanc

Cultivé en Alsace, assez productif, il fait des vins de garde d’une grande finesse. On en trouve un peu en Bourgogne et quelques hectares à Nuit-Saint-Georges.

Riesling

Planté en Alsace, il donne un vin fin, de garde et bouqueté. Peu productif, il est sensible à la pourriture.

Roussanne

Cépage productif, cultivé à l’Hermitage (Drôme), dans la vallée du Rhône, il peu être associé à la marsanne. En cépage unique : Chignin (Savoie).

Roussette

Cépage unique pour le blanc de seyssel, associé dans le mousseux du même nom. Utilisé dans les vins de Savoie.

Savagnin blanc (ou traminer en Alsace)

Cépage peu productif. Donne un vin de garde très fin. Associé au chardonnay dans le Jura, il donne le vin jaune

Sauvignon

Ce cépage de grande qualité permet l’élaboration d’un vin élégant, bouqueté, alcoolique et de bonne garde. Très présent dans le Bordelais et le Val de Loire, il constitue l’élément principal des Sancerre, Quincy, Pouilly-sur-Loire, Pouilly-Fumé et Reuilly. Associé avec la muscadelle et le sémillon, il participe à la réalisation des Sauternes, de l’Entre-Deux-Mers et du Monbazillac.

Sémillon

Il s’accommode très bien de la pourriture noble. Produit un blanc riche, très fin et délicat. Vin de garde. On le trouve dans le Sauternes et dans les Graves.

Sylvaner

Productif, rustique, mais fin. Se trouve en Alsace. C’est un cépage vigoureux. Il donne un vin peu alcoolique avec un léger bouquet.

Terret

Blanc, gris ou noir. Fertile, productif, sensible à l’oïdium. On trouve le blanc dans l’Hérault, le gris dans le Languedoc.

Ugni blanc

Fertile, productif, peu sensible à la pourriture. Vin vigoureux, fin, nerveux, assez bon, de peu de garde. Surtout en Provence et en Corse, présent dans l’Hérault, le Gard, l’Aude, le Gers et la Gironde. Il remplace souvent la folle blanche.

QUELQUES CÉPAGES RÉGIONAUX

Aubin, beaunois, bergeron, Blanc fumé, blanquette, camaralet, grenache blanc, gros manseng, lauzet, len de l’elh, maccabéo, mayorquin, melon blanc, menu pineau, molette, mondeuse blanche, naturé ou savagnin, odenc, pascal blanc, petit manseng, piccardan, picpoul blanc, roussan, rousselou, roussette de Seyssel, ruffiac, tourbat, vermentino, viognier ou vionnier.